…

L’Agriculture en Afrique, les banques et les établissements de micro-finance

Abraham Ily

Assurer l’accès au service financier est un élément essentiel de lutte contre la misère, la faim et la pauvreté dans le monde et mais surtout en Afrique. Cette lutte passe par le développement de l’agriculture, du commerce, et bien d’autres secteurs d’activités. La vraie lutte contre la pauvreté dans le monde passe premièrement par le financement du secteur agricole qui permettra aux pauvres d’emprunter de l’argent pour financer les intrants et investissements afin d’accroître la rentabilité de leurs terres et de leur travail.

En Afrique et généralement dans les pays pauvres, le financement de l’agriculture est relégué au dernier rang des secteurs d’activités financées par les banques et les institutions de micro-finance. Très peu de banques agricoles existent encore et les établissements de micro-finance (Systèmes financiers décentralisés) ont du mal à embrasser ce secteur malgré l’appui constant des bailleurs de fonds et des partenaires financiers.

La mise en place d’un crédit nécessite une analyse approfondie des risques liés à l’objet du crédit, à l’entrepreneur, à l’environnement de l’activité. Le secteur agricole mérite sans ambages le soutien des institutions financières et de micro-finance de toute forme pour le développement des pays et la lutte contre la pauvreté. Quoi qu’il en soit, les systèmes de crédit doivent être conçus pour être orientés vers ceux qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire investir pour mieux lutter contre la faim.

Copyright © 2016, CTA. Technical Centre for Rural and Agricultural Cooperation

CTA is a joint international institution of the African, Caribbean and Pacific (ACP) Group of States and the European Union (EU). CTA operates under the framework of the Cotonou Agreement and is funded by the EU.